texte-personnalisé

id Ppavie2016

  M E D I A G E R S

 

rss Gers2015 page de garde

 

 

 

Actualités de la bibliothèque de Pavie

A N N U L E

A N N U L E

Le reconfinement nous contraint à reporter à une date ultérieure notre soirée bulles. Mais ce...

A N N U L E

A N N U L E

Le reconfinement nous contraint à annuler la rencontre programmée mardi 03/11. Mais ce n'est...

Médiathèque en mode drive...

Médiathèque en mode drive...

                        &nbs...

  • A N N U L E

    A N N U L E

  • A N N U L E

    A N N U L E

  • Médiathèque en mode drive...

    Médiathèque en mode drive...

Comité de lecture Pavie-Villanueva de Gallego 2015-2016

  • Imprimer
  • E-mail

"Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part" de Anna GAVALDA.

gavaldaC'est un recueil de douze nouvelles présentant des situations parfois burlesques mais qui pourraient arriver à n'importe qui. Dans notre groupe qui a réuni 8 lecteurs, les opinions sont partagées.

Certains ont parcouru ce livre avec un intérêt mitigé ou sans plaisir, considérant que les situations évoquées plutôt banales, le langage employé ordinaire et parfois un peu cru. D'autres, tout en jugeant ces nouvelles inégales, ont toutefois apprécié l'écriture juste, pleine de sensibilité et de tendresse, qui agit par petites touches et conduit à éprouver de l'empathie pour les personnages. Il ressort de cet échange que, même pour ceux qui ont pris du plaisir à cette lecture, les nouvelles sont vite oubliées une fois le livre refermé.

Et pourtant, en se remémorant les différentes histoires, nous avons été unanimes à reconnaître que certaines nous ont touchés.

En résumé, à l'issue d'une heure d'échanges animés, chacun a trouvé des éléments positifs dans ces histoires qui mettent en scène la vie quotidienne.

 

"Le cycliste de Tchernobyl" de Javier SEBASTIAN

cycliste

Nous sommes unanimes pour dire que ce livre, d'une force rare, nous a passionnés bien qu'il nous ait laissés inquiets et avec un sentiment d'impuissance et de solitude.

C'est un roman engagé, et bien que l'atmosphère soit pesante dans certains passages, on décèle quelques pointes d'humour qui nous amènent à sourire malgré la gravité de la situation.

Tout au long de la lecture on se demande où est la limite entre la fiction et la réalité. Le propos est basé sur des faits réels, il est très documenté scientifiquement, médicalement et politiquement. C'est effrayant et, hélas, très réaliste. Le sentiment d'abandon, de vide, de résignation domine et pourtant, ce livre nous donne une véritable leçon d'humanité à travers la solidarité qui se crée entre des personnages dont les intérêts peuvent être opposés et la création d'une nouvelle société. Même si nous savons que des tours-opérators continuent à développer du tourisme noir dans la zone interdite, les phrases qui le décrivent nous ont tous atterrés.

Cette lecture, éprouvante et passionnante, fait se poser des questions et confirme nos craintes concernant le nucléaire et la gestion de ses déchets.

En conclusion, nous avons beaucoup apprécié ce livre et nous en recommanderons la lecture.

 

"Au revoir là-haut" de Pierre LEMAITRE.

D'un côté, le rlahautécit divertissant de l'arnaque que nos deux héros sont obligés de monter pour survivre. De l'autre, le machiavélisme, la méchanceté, l'immoralité du lieutenant, personnage grotesque et naïf qui profite de la détresse des familles. Pourtant on éprouve de la sympathie pour Albert et Edouard, on souffre avec eux, et on vit avec eux des situations tellement inattendues qu'elles en deviennent cocasses. Par contre, on n'a que du mépris, du dégoût pour Pradelle.

Au début, l'atmosphère est oppressante et même parfois dérangeante. Dans la deuxième partie, le ton est totalement différent : c'est l'organisation d'un commerce nauséabond autour du culte des poilus et morts de la guerre.

C'est un livre à l'écriture vivante, sans temps mort, facile à lire. Le sujet est triste et, malgré tout, l'auteur maniant parfaitement l'humour noir, nous amène à sourire et même parfois à rire. Il dresse avec ironie et cruauté une galerie de portraits hauts en couleur et des situations totalement rocambolesques. Il pose des questions applicables à tous les conflits : à qui profite la guerre ? Que deviennent les survivants ?

En conclusion nous étions tous d'accord pour dire que ce livre est à conseiller et même à relire.

 

"Canfranc : l’or des nazis" de Ramon J. CAMPO.

canfrancA la vue de la gare fantôme de Canfranc, dans les Pyrénées, on est loin d'imaginer qu'elle fut un lieu stratégique pendant la 2e guerre mondiale et le théâtre de mouvements et transactions. Le principal trafic révélé dans ce livre est l'échange, avec l'Espagne et le Portugal, d'or nazi provenant de Suisse. En contre-partie, ces pays, censés être neutres, fournissaient du fer et du minerai aux Allemands.

L'auteur utilise, photos à l'appui, les documents découverts en 2000. Lors du netttoyage de la gare pour un tournage publicitaire, en fouillant dans les détritus, on découvrit des papiers attestant du trafic. Puis l'auteur explique que ce village frontalier, situé en zone neutre, fut un lieu de passage et de liberté.

Le contenu est très riche, mais il laisse une impression de désordre. Beaucoup de répétitions, des paragraphes parfois maladroits, une écriture très banale (peut-être à cause de la traduction ?). Le trafic d'or, court à raconter, est alourdi par les témoignages et les documents. Pour cette raison, certains lecteurs ont abandonné dès le début, alors que ceux qui ont terminé trouvent la suite plus intéressante. Elle pourrait même faire l'objet d'un autre livre.

En conclusion, bien que ce livre nous informe sur une histoire méconnue, nous sommes nombreux à avoir eu des difficultés pour arriver à la fin de la lecture. Un point positif : ce livre nous a donné envie d'aller randonner du côté de Canfranc et de visiter cette gare !

Identification

Identification OPAC

Panier Pavie

Aucune notice dans le panier

Ressources numériques

VISUEL Ressources Num

Identifiez-vous et cliquez.

Derniers documents consultés

Vous n'avez pas consulté de notice

Livres comme l'air

livres comme lair

Carte des bibliothèques Pavie

Aubiet, Endoufielle, L’Isle-Jourdain, Lombez, Masseube, Monferran-Savès, Pavie, Pujaudran, Samatan, Saramon, Ségoufielle, Seissan, Simorre Marciac, Mirande, Montesquiou, Plaisance, Villecomtal-sur-arros Fleurance, Lectoure, Mauvezin, Saint-Clar, Sarrant Eauze, Castelnau-d’Auzan, Cazaubon, Condom, Lagraulet-du-Gers, Le-Houga, Nogaro, Panjas, Riscle, Vic-Fezensac, Viella