texte-personnalisé

logo bdp32

  M E D I A G E R S

 

rss Gers2015 page de garde

 

 

 

Ces orages là

  • Imprimer
  • E-mail

ces orages laROMAN

Sandrine Collette

Clémence s’est enfuie. Victime d’une relation toxique, cette jeune femme a tout quitté en espérant faire le vide. Elle se retrouve avec ses peurs, ses angoisses et ses doutes dans une nouvelle maison avec jardin.

Malheureusement, nos problèmes nous collent à la peau. Et malgré tout le mal qu’il lui a fait, ses sentiments envers Thomas demeurent complexes.

Le plus dur n’était pas de partir. Le plus dur serait après. Maintenant.

Sandrine Collette nous parle de l’après, et non du pendant de la relation toxique. On pense que le plus dur c’est de partir, alors que lorsqu’on se retrouve seul avec nos angoisses, nos doutes, on est le plus vulnérable.

Au gré des pages, le lecteur s’infiltre dans les émotions de Clémence. On est touché par sa fragilité et sa détermination pour le combat et la survie, touché aussi par sa force insoupçonnée pour se redresser après la chute.

On se laisse embarquer sur le chemin, par une alternance de phrases courtes et longues qui donnent un rythme au texte. De la douceur dans la tempête !

Juste, essayer de faire du beau avec du grave.

Ed. Lattès

Identification