texte-personnalisé

logo bdp32

  M E D I A G E R S

 

rss Gers2015 page de garde

 

 

 

De sang et de fureur

  • Imprimer
  • E-mail

de sang et de fureurROMAN

la légende de Kit Carson

de Hampton Sides

C’est l’épopée monumentale de la Conquête de l’Ouest  par les Etats-Unis d’Amérique, contée par la plume virevoltante de l’auteur…

Au mitan du XIXème siècle, à Washington, le président Polk décide de déclarer la guerre au Mexique et d’envahir l’immensité sauvage des régions du Nouveau-Mexique et de la Californie : c’est la théorie religieuse du « Destin Manifeste », celui des jeunes Etats-Unis voués à étendre la civilisation jusqu’à l’Océan Pacifique. Sous ces atours  mythiques, c’est surtout une agression délibérée d’un autre état souverain, bien loin des idéaux de la Nation… Une « guerre honteuse » de l’avis même de nombreux américains de l’époque, qui aura pour conséquence tragique le génocide indien.

american novelsCes vastes contrées qui vont accroître le territoire national de 2/3 (6 fois la France !) sont pourtant partiellement habités, et ont une histoire millénaire : colonisés par de nombreuses tribus amérindiennes, puis par les espagnols, et enfin leurs héritiers mexicains, mais aussi parcourus par divers explorateurs et autres aventuriers…

L’un d’eux est le fil rouge de ce récit, fil évident tant sa vie épouse l’histoire de ces régions sauvages pendant cette période de grands bouleversements: Kit Carson.

Un nom qui claque, un personnage  légendaire même dans notre lointain imaginaire d’européen, où s’entrechoque pêle-mêle des représentations de chasseur dans la forêt ou de lutte épiques contre les indiens. Toutes ces images d’Epinal sont vraies : tour à tour trappeur dans les Rocheuses, puis guide d’expéditions de géographes, éclaireur de l’armée, à la fois bon traqueur, excellent tireur, cavalier adroit et habile négociateur, cet homme illettré et modeste finira général d’armée.

Et même de son vivant, il fut un personnage adulé dans l’ensemble des Etats-Unis, comme une sorte de caution héroïque  à cette entreprise commencée comme une guerre et achevée en génocide navajo, popularisé par les premières éditions des « pulps », ces ouvrages bon marché appelés aussi… « Blood n thunder » : de Sang et de fureur…

Jamais ennuyeux, le récit que fait Hampton Sides de ce demi-siècle de bruit et de violence se dévore comme un (très bon) roman…

P.P.

Identification